jeudi 19 janvier 2017








Chansons
(3)













Il y a un trou  dans ce silence béant
où s’enlisent les mots
Des nuages de coton sur une nuit étoilée 
Des espoirs ressuscitant à la pointe du jour
qui s’évanouiront sans doute
à l’automne de leur vie
On lira à la surface de l’eau alors
ce que les fontaines silencieuses
semblaient vouloir nous dire
On entendra le rire des larmes de la terre
suspendues à la toison des mousses
Et
de la chute de chacune
la chanson s’envoler
Chacune vers son bout d’horizon
Chacune avec son bout de chanson…




 shg 2017
"Chansons"
(extrait)












lundi 16 janvier 2017









La terre chante
 
 
 
 
 
George  Spencer
 
 
 
 
 
 
L'obscurité brouillant les airs de sa disgrâce,
Tu remets chaque chose à son exacte place;
Ressuscitant les morts que fit de nous la nuit,
Tu tires un à un du linceul de leurs lits
Les corps qui vont passant du noir à la lumière
De ce jour tout nouveau avec les yeux d'hier.
Et de l'autre côté des songes en allés
Le soleil connaisseur qui nomme et dénombre
Remet sa part de jour à ce qui sort de l'ombre.
 
 
 
 
 
 
Jules Supervielle
"La terre chante"
(extrait)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

samedi 14 janvier 2017









Suite mineure
 
 
 
 
 
Carmen Mansilla
 
 
 
 
 
Sur la terre où les jours se confondent,
tremblant de revoir une fleur,
j'écrase le sang de mon cœur
dans les dures parois du monde.
 
J'abandonne à la nuit les délices
près des bords entrevus les yeux clos;
pour maîtriser le temps qui glisse,
le sable est semé de pavots.
 
 
 
 
 
 
 
Jean Tardieu
"Suite mineure"
(extrait)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

vendredi 6 janvier 2017









Strophes des lieux où s'asseoir







Lucian Freud







Strophes 3 et 4


Je me suis assis au bord des mers
dont les murmures naufragés
parlent de pays étrangers
où comme ici vivre est amer
mais d'autres comme nous s'aimèrent

Je me suis assis au bord des temps
qui bat qui bat vite plus vite
veut-il vraiment que tu me quittes
ce cœur fou qui va l'imitant
Je ne puis l'arrêter pourtant






Aragon
" Le fou d'Elsa" 
(extrait)









mardi 27 décembre 2016








Heureux les vents...
 
 
 
 
 
Léonard de Vinci
 
 
 
 
Heureux les vents qui fuient vers les jardins
car les jardins ont été faits pour des rois
qui s'y étaient distraits quelques temps
avec des jeunes femmes entrelaçant des fleurs
au son prodigieux de leur rire.
 
Elles étaient l'éveil de ces parcs fatigués,
elles allaient en chuchotant
 comme le vent dans les buissons
et le froissement de soie de leurs robes matinales
faisaient sur le gravier un bruit de ruisseau.
 
 
 
 
Rainer Maria Rilke
"Le livre de la pauvreté et de la mort"
 
 
 
 
 
 

lundi 26 décembre 2016








Même si rien







Juan  Manuel  Cossio





Même si rien ne doit survivre
je saurai où trouver la pitié
pour les passants aux poings
et les dents serrées
Justiciers qui n'ont foi 
qu'en leurs dix doigts
et refusent l'indulgence
du soleil dans les rues
guère plus courtes que l'éternité
où les eaux mêmes de la mort
à marée basse ne demandent 
qu'à rester limpides




Frank Holden
"Au pas des arbres"










lundi 12 décembre 2016









Derniers gestes
 
 
 
 
 
 
Robert K. Semans
 
 
 
 
 
 
Que saisir sinon qui s'échappe,
Que voir sinon qui s'obscurcit,
Que désirer sinon qui meurt,
Sinon qui parle et se déchire?
 
Parole proche de moi
Que chercher sinon ton silence,
Quelle lueur sinon profonde
Ta conscience ensevelie,
 
Parole jetée matérielle
Sur l'origine et la nuit?
 
 
 
 
 
Yves Bonnefoy
"Poèmes"